Résistance au changement – cas de figure 1 : Tu n’arrives pas à te projeter au-delà de ton quotidien (4/7)

Un cercle vicieux… dont tu peux en sortir

Tu t’étais d’abord aperçu que tu avais du mal à vraiment passer à l’action.

Et, tu le sais bien : moins on agit, moins on a envie d’agir, moins on se croit capable d’agir. On s’enfonce dans le cercle vicieux de la résistance au changement (détaillé dans le premier article de ce dossier).

cercle vicieux

Le cercle vicieux de résistance au changement (détails ici)

Tu te demandes comment en sortir ? J’ai identifié 2 cas de figure de résistance au changement. bitmoji-20170120010205

  • Cas n°1 : Tu n’arrives pas à te projeter au-delà de ton quotidien confortable > dans cet article
  • Cas n°2 : Tu as pris tes habitudes dans ta zone de confort, ou tu es en plein dans un cercle vicieux. > Article à venir !

Voici quelques solutions que tu peux tester !

Ton expérience ne rentre dans aucun de ces deux cas ? N’hésite pas à me le dire en commentaire et à nous partager ton expérience ! Je compléterai le dossier. 

Cas n°1 : Tu n’arrives pas à te projeter au-delà de ton quotidien

Pour différentes raisons, tu peux te sentir incapable de te projeter dans quelque chose de nouveau :

    • Tu subis ton quotidien routinier (mais ô combien confortable) depuis de nombreuses années
    • Tu te laisses prendre par un boulot prenant qui te laisse sur les rotules
  • Tu es entouré.e de personnes toxiques qui veillent à ce que tu ne puisses pas te projeter dans un projet « qui  n’est pas toi », « dont tu n’es pas capable », qui est « ridicule »….

Tu n’es pas bloqué(e) pour faire quelque chose de nouveau : tu es bloqué(e) pour imaginer faire quelque chose de nouveau. Or, se projeter est le préalable à l’action. Il faut savoir vers quoi on veut aller pour se lancer.

Première bonne nouvelle : tu as conscience de ton mal-être ou de ton insatisfaction au quotidien. Certaines personnes peuvent passer leur vie à étouffer ce qu’elles ressentent pour se conformer aux normes de leur entourage ou à la pression sociale.

« [Il faut agir sur] ce qui nous énerve, ce qui nous gêne ou nous perturbe. Car quand il y a une émotion aussi forte, cela signifie qu’il y a une cause derrière à laquelle on tient. » Manal Show. Interview de Charlotte Apietto, fondatrice de « Pose ta Dem’» (à 4mn 20)

Seconde bonne nouvelle : tu as également conscience que ton véritable blocage est l’absence de vision. Bravo ! C’est un bon début ! Certaines personnes n’en prennent jamais conscience !

> Préserve ta démarche de personnes qui pourraient te freiner ou te décourager

  • 1/ Préserve-toi

Il faut d’abord permettre à ton cerveau de respirer pour pouvoir imaginer quelque chose que tu ne vis pas aujourd’hui. On peut parfois se trouver mal entouré.e et pratiquer l’auto-censure par instinct de protection.

Si tu sens que le blocage vient de certaines personnes de ton entourage, discute-en avec les personnes concernées.

Si le dialogue n’est pas possible, fais le tri dans ton entourage.

Évite les personnes qui te rabaissent systématiquement, qui cassent le moindre élan d’enthousiasme, ou qui ont pour passe-temps favoris de critiquer les autres.

Élimine les personnes les plus néfastes (malveillantes, toxiques)! Je ne développe pas ce point ici, car c’est un sujet à part entière. Un article est à venir.

Tu ne peux pas les éliminer de ta vie du jour au lendemain? Limite les contacts !

Tu n’es pas obligé(e) de les tenir au courant de tes projets, de tout ce que tu vis. Et tu pourras toujours, le moment venu, ne plus fréquenter des personnes qui ne te veulent pas du bien.

Mets-toi dans ta bulle protectrice pour pouvoir faire ce dont tu as besoin.

  • 2/ Mais reste ouverte aux retours des personnes bienveillantes

Je ne te dis pas de devenir un ermite, de partir vivre dans une grotte et d’éviter tout contact humain.

Tes proches peuvent dans un premier temps réagir vivement (car ils ont peur du changement?) puis te soutenir et te faire des retours pour que tu avances !

Certaines remarques permettent d’avancer, d’améliorer ce que tu entreprends. 

Pour rappel, une critique peut t’aider, surtout si la personne la formule en étant positif, précis et en proposant une idée en plus. Bref, en étant bienveillant !

> Vas voir ailleurs pour t’inspirer 

1/ Change de référentiel !

Cette partie se basera beaucoup sur le travail de Charlotte Apietto, qui a éprouvé la démarche de changement, avec une reconversion professionnelle.

Tu es maintenant tranquille dans ta bulle. Pour que ton imagination puisse divaguer, il faut que tu la nourrisses. Elle a besoin de contenu sur lequel se baser, réagir.

  • Comment trouver le temps?

Vous vous demandez peut-être QUAND vous aurez le temps de rechercher, de lire et d’absorber des informations toutes nouvelles. La réponse est simple :

Tout comme pour l’inspiration, il ne faut pas attendre d’avoir le temps, il faut prendre ce temps !

Dans cet article, Charlotte Apietto mobilise la matrice d’Eisenhower pour prioriser les actions à faire au quotidien bien rempli. La lecture apparaît comme important.

Et, pour y arriver, elle conseille également de se prévoir une plage horaire dédiée tous les jours à cette activité d’inspiration. Et de laisser les choses moins importantes de côté.

  • Pourquoi aller voir ailleurs ?

Dans le podcast du Manal Show, Charlotte Apietto explique comment elle est passée de salariée à entrepreuneure.

Comment a-t-elle réussi ce changement radical ?

En se laissant du temps pour changer sa vision des choses, en s’administrant quotidiennement une dose d’inspiration, via :

  • des rencontres avec des personnes qui l’inspiraient ou qui la motivaient,
  • des ouvrages de développement personnel ou entrepreneuriat,
  • des articles, des podcasts, des vidéos….

Cela ne s’est pas donc fait du jour au lendemain. Elle a pu réaliser cette reconversion grâce à une succession de petits déclics.

« C’est à partir de cette période que j’ai commencé à m’administrer ma dose d’inspiration quotidienne. J’avais viscéralement besoin de changer d’air et de trouver un sens à donner à mon avenir. Comme je ne savais pas quoi faire concrètement dans ma vie, j’ai commencé par lire, lire, et encore lire, chaque jour. […]

Alors à partir de là, chaque matin, j’ai lu 10-15 minutes pendant mon petit-déjeuner.C’est peu en temps, mais c’est énorme en résultats. J’ai lu quoi ? Des histoires d’entrepreneurs, des conseils de productivité, des témoignages de freelances, des conseils en développement personnel… Au début, la vie de ces entrepreneurs me paraissait sacrément éloignée de la mienne.

Et puis, de jour en jour… c’est ma propre vie qui me semblait éloignée de ce qui me faisait envie. Le décalage devenait de plus en plus flagrant. Je commençais à changer de référentiel : peut-être que finalement, la norme n’était pas d’être en costume cravate à la Défense. Peut-être qu’il y avait d’autres réalités possibles. Et pourquoi je n’y aurais pas droit moi aussi ?

L’inspiration quotidienne a ouvert mon champ des possibles. Et ça a été le point de départ de mon changement professionnel qui m’a amené à créer Pose ta Dem’ il y a bientôt un an, et à m’épanouir pleinement dans mon métier. Si tu ne me connais pas encore, tu peux lire mon histoire plus en détails ici.

Il y a d’autres choses qui m’ont fait faire des pas de géants : des rencontres, des événements… Mais tout ceci n’aurait pas fait tant de chemin sans cette dose quotidienne d’inspiration et de motivation.»

« L’habitude qui a changé ma vie » Charlotte Apietto.
  • Où trouver l’info?

Que cela soit sur internet, à travers des rencontres ou des événements, les supports sont variés !

Sur internet :

Dans la « vraie » vie :

  • trouve des événements qui t’intéressent
  • contacte des personnes qui t’inspirent pour discuter autour d’un café. Prépare tes questions et note bien les réponses. Après l’entretien, n’hésite pas à envoyer un mail de remerciement en récapitulant ce que tu en retiens et quelles sont les prochaines étapes de ta démarche.

L’inspiration quotidienne ouvre les perspectives et te permet d’avoir une succession de déclics pour y voir plus clair. 

2/ Lutte contre ta peur de l’échec et l’autocensure : trouve des personnes qui ont échoué avant de devenir des exemples dans ton domaine

Rappelle-toi que des personnes avant toi se sont lancées des défis. Cela peut être écrire un livre, courir un marathon, créer son entreprise…

Et, parmi toutes ces personnes, certaines partaient avec un handicap : social, physique, mental… Mais, elles ont réussi.

  • Le défi, si tu l’acceptes

Trouve tes modèles ! 

  • Recherche sur internet des personnes qui t’inspirent ou qui se sont lancées un défi similaire.

Si tu trouves peu d’informations sur leur parcours ou si tu es à la recherche de conseils, contacte-les directement! C’est valorisant pour eux ! Voici des méthodes de « Dessine Ton Emploi » que j’ai testées et qui marchent, pour tout (et pas seulement pour trouver un emploi) !

Echanger par mail, autour d’un café ou d’un déjeuner

>Contacter des personnes selon différents cas de figures

  • Étudie leur histoire : certaines d’entre elles n’ont pas dû avoir la vie facile tous les jours.
  • Sers-t-en comme exemples. Mets leur photo à l’endroit où tu travailles à ton nouveau défi (ta salle de sport, ton bureau etc.).
  • N’oublie pas cette subtilité

Mais ne te compare pas à eux.

Rechercher des personnes qui ont déjà atteint leurs objectifs et qui sont maintenant des modèles peut être très décourageant. Tu peux avoir des pensées de type : « A quoi bon se lancer s’il y a déjà des personnes meilleures que moi ? »

Il faut que tu gardes deux choses en tête :

  1. Souvent, les personnes partagent leurs expériences quand elles ont pris du recul, quand elles ont réussi à atteindre leurs objectifs. Tu ne vois pas toutes les années où elles ont galéré et où elles ont connu des échecs.
  2. Chaque personne est unique et a quelque chose à apporter.

L’intérêt est que tu visualises que c’est possible, et que tu puisses gagner du temps en apprenant de leurs erreurs :

Te chercher des modèles te permet de croire que c’est possible mais également de gagner du temps en apprenant des erreurs de ceux qui sont déjà passés par là. 

> Trouve et inscris la finalité de ton défi dans du marbre (ou du liège)

Rechercher et s’appuyer sur son « Pourquoi » est une quête en soi. J’ai écrit un article à ce sujet.

> Démontre-toi que tu en es capable

1/ Liste tes atouts et tes faiblesses.

Sois le plus objectif et honnête envers toi-même. Tu peux parfois enjoliver la réalité ou au contraire, te descendre en flèche. Cela dépend de ton estime de soi.

2/ Projette-toi dans le futur craint/espéré

Qu’est-ce que tu as à y gagner ? A y perdre ? Fais-le objectivement comme indiqué par Marie Forleo (active les sous-titres) !

Qu’est-ce que tu pourras apporter en termes de plus-value à tes proches, à la société ?

Rappelle-toi que ce que recherchent les gens, ce n’est pas la meilleure chose qui existe au monde.

Ce qui les intéresse, c’est quelque chose de nouveau, de différent. Alors, poste-toi plutôt la question : « en quoi suis-je différent(e) ? Qu’est-ce qui est nouveau, différent, dans ma manière de faire, d’agir, ou dans mon histoire personnelle ?»

Sentir ce que tu peux apporter te donneras une volonté plus forte pour atteindre ton objectif.

Garde en tête que l’on commence souvent petit : on agit sur son cercle d’influence, et c’est avec le temps que ce cercle s’agrandit. Il faut persévérer.

L’interview du fondateur du Palais des Thé par le Manal Show est très parlante pour cela :

Alors essaie, n’attends plus 😉 Et partage-nous ton expérience !

Cet article t’a fait réagir ? Tu as testé ce qu’il y a dans l’article et tu veux raconter ton expérience ?

N’hésite pas à le commenter et à le partager !

signature

3 réflexions sur “Résistance au changement – cas de figure 1 : Tu n’arrives pas à te projeter au-delà de ton quotidien (4/7)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s